… and out come the dogs #98

stinky

Comme toutes les semaines, retrouvez nous pour 1h de rock qui avoine ! Y’a du punk, du hxc, du stoner, du métal et le melodic hxc des clissonais STINKY dont le nouvel album « Against wind and tide » est disque de la semaine de ce 98ème épisode !

Playlist :
disque de la semaine : STINKY – « Against wind and tide » ( melodic hxc from Clisson – https://stinkyhc.bandcamp.com/album/against-wind-and-tide)

– LANDMVRKS – « Outside and in »
– Lahius – « Sick and wasted »
– Kehlvin – « Perspective and growth »
– Sofy major – « Waste »
– Stinky – « Unstoppable »
– Hangman’s chair – « Save yourself »
– The dirty nil – « No weaknesses »
– H2O – « Use your voice »
– Kublai khan – « Life for a life »
– The helltons – « We’re dead »
– With the dead – « Crown of burning stars »
– Stinky – « Kami »

Le podcast est en écoute et en téléchargement sur le site de la radio CFM : http://cfmradio.fr/podcast/against-wind-and-tide/

ainsi que sur notre mixcloud : https://www.mixcloud.com/andoutcomethedogs/

Enjoy !

Publicités

FEAR AND LOATHING IN LAS VEGAS by Arthur.

Vous le savez, nos auditeurs et lecteurs ont leur place dans … and out come the dogs et bien à l’occasion de leur première tournée en Europe ( avec notamment un concert au divan du monde à Paris en ce 17 octobre 2015), Arthur va vous présenter Fear and loathing in las vegas.

fear and

Groupe japonais peu connu en Europe, Fear and loathing in las vegas s’est fait connaître au Japon grâce à plusieurs opening d’anime, les plus connus étant « Parasite(kiseiju) » et « Hunter x hunter ». Originaire de Kobecity au Japon, il nous font l’honneur de passer par la France lors de leur tournée européenne, une première depuis la création du groupe en 2008.

Dans une salle faiblement éclairée et trop petite pour accueillir un grand nombre de spectateurs (qui va de la petite fille de 16 ans, fan de manga habillée en pikachu au punk tatoué torse nu), les prédicateurs japonais arrivent pour mettre un banquet d’une noce impériale dans nos oreilles.
Le combo se compose de 5 membres So, Minami , Sxun, Taiki, Tomonori, et Kei. Leur particularité ? Ils surfent sur le style musical en vogue du moment, un mélange d’électro et de musique hardcore associés à une voix claire, le style étant repris par beaucoup, tel Abandon all ship, Upon this dawning ou les plus pop Eskimo callboy. C’est une partie de ce que les médias appellent la « génération Y ».
L’énorme particularité du groupe japonais ici présent est non seulement la voix des deux chanteurs So et Minami (l’un clair et l’autre screamo) qui s’accordent parfaitement (So ayant une voix très aiguë qui apporte un côté totalement décalé par rapport à la musique puissante derrière) mais surtout l’ambiance qu’ils mettent dans le crane de leurs auditeurs.
Ce mélange est détonant et très entraînant ! Eux même le qualifie de mélodique et dynamique, avec une voix claire et des cris destructeurs (le ton est donné), Minami complète le tout avec son clavier et sa voix screamo. Des parties douces peuvent apparaître (par exemple sur « How Old You are Never Forget Your Dream ») mais cela reste très agréable et assez marginal.
Le mix de styles est largement privilégié (comme dans l’excellente chanson « Short but Seems Long, Time of Our Life »), ce qui permet de proposer une large palette de chansons différentes, il est difficile de tous les citer ; l’emocore rentre parfois en jeu (« Stay as who you are ») ou même de la dance électro (« Don’t suffer alone ») mais toujours avec une omniprésence des guitares et d’un excellent jeu de batterie mené de main de maître par Tomonori.
Les clips sont également de bonne facture, un jeu de lumière et des effets spéciaux complètent la musique. Quasiment toutes leurs chansons ont été clippées.

Il est évident que ce mélange peut rebuter les puristes, je peux le comprendre. Toutefois, ce groupe a réussi l’exploit de rassembler avec succès, deux styles totalement différents, que l’on avait trouvé avec les débuts de Linkin park mais totalement perdu par la suite. Ce choix d’une musique rythmée et électronique se révèle finalement payant. Ni l’un, ni l’autre ne prend le dessus, ils se complètent. Le groupe lui-même avoue que le concept n’a pas marché au début.

En concert, ce sont des êtres totalement investis dans leur musique, ce qui rends leur présence scénique énorme, les deux chanteurs mettent le feu, le batteur grimace constamment, tel un kabuki japonais et cerise sur le gâteau … ils parlent français ! Certes avec un accent à tirer au couteau, mais un bon français. Ils ne font toutefois pas de rappel, ce qui est dommage, après seulement 1h30 de concert environ. Un grand groupe en concert donc. Ne parlant pas japonais et eux même étant parti directement, je n’ai pas pu leurs parler . C’est dommage, mais c’est ainsi.

Les EP’s furent en rupture de stock très rapidement, il est difficile de s’en procurer mais ils sont présent sur youtube et ont bien entendu un site internet : http://www.lasvegas-jp.com/en/topics/

Je ne suis nullement objectif pour décrire ce groupe. Vous le serai également, tellement il est particulier. Nous vous arrêtez pas au raccourci facile que toutes les groupes japonais sont du style de Ponponpon, Kyary pamyu pamyu ou des idoles tel AKB48 … cela n’a RIEN A VOIR !

Écoute et tu verras !

Arthur

… and out come the dogs #97

VI

97ème épisode d’… and out come the dogs aujourd’hui, encore une fois nous vous avons préparé une émission aux petit oignons avec le meilleur de la scène rock, punk, hxc, métal et bien plus encore ! La tête d’affiche cette semaine est le combo black métal parisien VI qui sort son nouvel album « De Praestigiis Angelorum ».

La playlist :

disque de la semaine : VI – « De Praestigiis Angelorum » ( black métal from Paris – https://agoniarecords.bandcamp.com/album/de-praestigiis-angelorum)

– The Laurie Strode’s brothers – « The sap and poison »
– Terror shark – « SSS then FFF »
– Driftoff – « Dying light »
– Kids of rage – « Lone in crowd »
– VI – « Il est trop tard pour rendre gloire. Ainsi la lumière sera changée en ombre de la mort »
– Deville – « Life in decay »
– Slice of life – « Mexico »
– Moloken – « Subliminal hymns »
– Wolfpack – « Hang the traitors »
– Fast response – « Homeless by choice »
– Vision of disorder – « Hours in chaos »
– VI – « La terre ne cessera de se consumer »

Retrouvez le podcast en écoute et en téléchargement sur le site de la radio CFM par ici : http://cfmradio.fr/podcast/de-praestigiis-angelorum/

et sur notre mixcloud : https://www.mixcloud.com/andoutcomethedogs/

Enjoy !

Chornique express T.A.N.K. – « Symbiosis » by Jerem

TANK

Déjà un 3ème album pour le quintet qui nous régale encore une fois de leur death mélodique aussi bien influencé par la scène scandinave d’In flames à Soilwork dont on retrouve le chanteur sur un titre, et le métal ricain façon Machine head et Lamb of god.
Alors sur « Symbiosis », les morceaux sont en béton armé, ultra puissants, techniques juste ce qu’il faut et surtout terriblement accrocheurs, la maîtrise des mélodies est vraiment exceptionnelle, l’équilibre entre passages bien rentre-dedans et ambiances plus posées est vraiment parfait. Mais tout cela est surtout dû au chanteur qui nous sert une performance de haut vol, avec des variations de tueur qui passent du growl à des envolées claires qui ne tombent à aucun moment dans le sirupeux et qui aèrent bien les compos.
Je n’ai pas envie de vous faire le coup de l’album de la maturité mais « Symbiosis » semble bien plus maîtrisé que ces prédécesseurs car T.AN.K. s’éloigne petit à petit de l’influence énorme death mélodique scandinave qui leur colle à la peau, même si elle reste très présente, en y infusant des sonorités bien plus variées et personnelles. En tout cas si vous êtes fan de métal, ce disque vous ravira à coup sûr !

… and out come the dogs #96

TANK

96ème épisode d’… and out come the dogs aujourd’hui, encore une fois on vous a préparé une émission aux petit oignons avec le meilleur de la scène rock, punk, hxc, métal et bien plus encore ! La tête d’affiche cette semaine est le combo death mélodique parisien T.A.N.K. qui sort son nouvel album « Symbiosis ».

Playlist :
disque de la semaine : T.A.N.K. – « Symbiosis » ( death mélo from Paris – https://tankthinkofanewkind.bandcamp.com/album/symbiosis)

– Power – « Suck it »
– Bardena ross – « Faded lines »
– Totem skin – « Distant visitant »
– Woodson – « Circles »
– T.A.N.K. – « From the straight and narrow »
– Wakrat – « Knucklehead »
– ODDISM – « Lowered »
– Iron maiden – « Speed of light »
– Moanaa – « Repulsive »
– Topsy turvy’s – « Like a living dead »
– InTechnicolour – « Lend me crushed ear »
– T.A.N.K. – « Like vultures »

Retrouvez le podcast en écoute et en télécahrgemetn sur le site de la radio CFM : http://cfmradio.fr/podcast/symbiosis/

et sur notre mixcloud : https://www.mixcloud.com/andoutcomethedogs/

Enjoy !

… and out come the dogs #95

Iron bastards

Comme toutes les semaines, on se retrouve pour 1h de rock et de toutes ses déviances ! Y’a du punk, du hxc, du stoner, du métal et le rock bien burné des strasbourgeois Iron bastards dont le nouvel album « Boogie woogie violence » est disque de la semaine de ce 95ème épisode !

Playlist :
Disque de la semaine : Iron bastards – « Boogie woogie violence » ( fast and dirty rock’n’roll from Strasbourg – https://ironbastards.bandcamp.com/album/boogie-woogie-violence)

– Scrubland gulls – « The run »
– Chaviré – « Jeune à en crever »
– Enloc – « FLS »
– Roman lions – « Endeavor »
– Iron bastards – « Jungle speed »
– Ghouls stone valley – « 31th Ocotber »
– Exalt – « Feed »
– Unhold – « Southern grave »
– Eradikal insane – « Initium »
– überyou – « Reputation »
– Ugly kid joe – « Hell ain’t hard to find »
– Iron bastards – « Boogie woogie violence »

Retrouvez le podcast en écoute sur le site de la radio CFM par ici : http://cfmradio.fr/podcast/boogie-woogie-violence/

ainsi que sur notre mixcloud : https://www.mixcloud.com/andoutcomethedogs/

Enjoy !