Black ink stain – « S/t » by Jerem

black ink stain

Moins de 2 ans après leur création, Black ink stain, combo clermontois fondé sur les cendres encore chaudes des excellents One second drive, sortent déjà leur premier ep éponyme et quel disque. Principalement influencés par le rock pratiqué durant la période dorée des 90’s, le trio nous sert un noise rock bien âpre et abrasif, à la puissance dévastatrice, qui n’hésite pas à explorer par moment des sphères post hxc plus mélodiques où mélancolie et intensité font bon ménage, un son qu’on pourrait décrire comme un mix entre Helmet et Unsane, qui pourrait même ravir les fans de Deftones dont le final de « St01 » devrait forcément ravir. Mais les clermontois n’ont pas oublié d’où ils viennent et nous gratifient aussi de belles envolées alternatives notamment sur « Unresolved » et ses mélodies chant catchy voire popisantes et sur le sublime instrumental intitulé « Dark city » qui vient magistralement clore cet ep 4 titres.

L’essai est donc transformé pour Black in stain avec ce premier éponyme qui est vraiment d’un niveau exceptionnel, qui plus est porté par la prod mur de sonesque de David Weber qui a notamment bossé avec Knut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s